Logistique : comment optimiser votre Supply Chain ?

En matière de supply chain, la gestion seule de votre chaîne n’est pas suffisante. Notamment si vous cherchez à vous démarquer de la concurrence. Pour être compétitif, vous devez chercher à optimiser votre circuit dans ses moindres aspects, de la typologie des conteneurs au coût du fret maritime, en passant les prestations de vos fournisseurs. En moyenne, on distingue ainsi 6 principaux leviers d’action, afin d’accroître votre compétitivité et votre rentabilité.

La science du SCM

En l’état, toute optimisation logistique produit généralement des résultats tangibles, et ce, à très court terme. Aussi, une meilleure supervision de votre chaîne d’approvisionnement va, tout d’abord, entraîner une réduction des dépenses liées à la gestion des stocks en entrepôt. De fait, plus la quantité de vos stocks est importante, plus ces derniers nécessitent de manutention : employés, infrastructures, etc. Le premier des leviers d’optimisation que nous allons vous présenter est donc le SCM. En d’autres termes, la maîtrise des stocks, reposant sur un fonctionnement à flux tendus. Pour faire simple, leur niveau doit tout bonnement correspondre à vos besoins réels.

La structuration de l’entrepôt

Dans l’optique de simplifier la mise en œuvre de ces différents changements, il est crucial de revoir la structuration même de votre entrepôtEn bref, vous devez numéroter vos produits, assigner à chaque espace un rôle spécifique (la préparation des commandes, par exemple), puis définir des chemins, destinés à faciliter la recherche des références. Cette réorganisation va vous permettre de gagner en temps et en efficacité. Logiquement, vous boosterez ainsi le taux de satisfaction de vos clients.

Le cross-docking

Si vous peinez à mettre en place une stratégie de gestion en flux tendus, sachez que le cross-docking pourrait grandement vous y aider ! Outre le fait de limiter les stocks, il constitue un puissant atout en matière de compétitivité : concrètement, les produits réceptionnés ne sont pas stockés plus de 24 h. Une fois reçus, ils sont immédiatement identifiés, répartis selon un ordre de tri, puis conditionnés en vue de leur nouvelle livraison.

L’utilisation de logiciels spécifiques

Autrement dit, recourez à ce que l’on nomme des “progiciels”, à l’image des ERP ou PGI. Ces derniers sont destinés à vous accompagner dans la gestion des différents process de votre business. De plus, la chaîne d’approvisionnement ne saurait être gérée de façon optimale, sans l’emploi d’un outil parfaitement adapté à ses spécificités. En la matière, on parle souvent de WMS (ou “Warehouse Management System”) – lesquels concernent plutôt le site de stockage – et de TMS (ou “Transport Management System”) – davantage axés sur le transport de marchandises.

L’optimisation des quais

À l’image des sites de stockage, les quais incarnent un enjeu majeur, lorsqu’on parle de gain de compétitivité. Un mot d’ordre : la planification. En l’état, les nouveaux outils numériques et l’essor de la digitalisation contribuent grandement à simplifier le travail des professionnels : grâce à la définition de plannings collaboratifs, notamment. Par ailleurs, la mise en œuvre d’un suivi en temps réel de l’activité est, elle aussi, déterminante, si vous cherchez à améliorer vos performances à ce niveau.

L’étude des demandes de cotation

On n’y pense peu, pourtant, l’optimisation d’une chaîne d’approvisionnement passe également par un gros travail dans le domaine des achats. Ici, nous faisons principalement référence aux demandes de cotation – ou la demande d’une entreprise exportatrice à un transporteur, visant à obtenir une forme de devis quant au coût de sa démarche. Aujourd’hui, des plateformes permettent d’effectuer cette demande de cotation directement en ligne. De fait, il devient beaucoup plus aisé de comparer les tarifs entre lesdits transporteurs. Le plus souvent, ces derniers varient en fonction :

  • du mode de transport ;
  • des lieux de départ et d’arrivée ;
  • de la typologie de marchandise ;
  • de la quantité ;
  • de l’incoterm.

Ce qu’il faut retenir

Outre le fait de gagner en compétitivité, ne perdez pas de vue qu’optimiser votre supply chain est également une excellente façon d’accroître la satisfaction de vos clients ! De fait, ils seront les premiers bénéficiaires de ce travail d’amélioration.