Le coursier fait aujourd’hui partie du quotidien. Pourtant, peu connaissent ce que cette profession implique. Aussi bien ceux qui profitent de ce service que ceux qui désirent se lancer dans le métier manquent d’informations sur le sujet. En effet, lorsqu’on dit coursier, on pense juste à une personne sur deux roues qui remet un paquet. Pourtant, le travail de coursier ne se limite pas à cette vision simpliste et répond à une foule d’autres caractéristiques.

Les différents types de coursier

Il n’y a pas qu’un seul genre de coursier ! Globalement il en existe 3 :

  • Le coursier d’une entreprise, qui se charge uniquement de la livraison d’un colis pour le compte d’une seule société ;
  • Le coursier qui se met au service des entreprises qui font appel à lui. Il peut s’agir d’un auto-entrepreneur ou d’un salarié d’une entité sous-traitante ;
  • Le coursier indépendant.

Le métier de coursier peut également être subdivisé en 3 catégories, selon les besoins de son employeur. On peut donc distinguer :

  • Les courses à courses :

Travail pour lequel la rapidité est sollicitée puisque le délai de la livraison est limité dans le temps. Il ne dépasse généralement pas les 45 minutes après appel du « client » ou de l’employeur.

  • Les couses sécurisées :

Mises en place pour les colis de valeurs ou délicats. Le coursier sera en charge de l’arrivée en bon état de la marchandise.

  • Les courses par tournées :

Il est ici question de délivrer plusieurs colis de manière méthodique en rassemblant les marchandises pour les mêmes adresses pour un acheminement en une fois.

Les missions d’un coursier

La principale tâche d’un coursier est d’acheminer un colis, courrier ou une marchandise selon les recommandations de son commanditaire. Pour ce, il est chargé :

  • du retrait du colis ;
  • de son transport, en respectant toutes les demandes : rapidité, discrétion, minutie, etc.
  • de la livraison ;
  • parfois même de la manutention : dans le cas des produits stockés à récupérer avant livraison.

Les exigences pour un coursier

Transporter un colis en tant que coursier ne se limite pas à conduire d’un point A à un point B : c’est surtout avoir :

  • les compétences requises :
  • organisé
  • professionnel
  • rigoureux
  • en bonne condition physique
  • conducteur responsable et rapide
  • réactif
  • disponible
  • l’équipement adéquat :
  • agenda électronique et/ou carnet et stylo
  • carte de la ville et/ou GPS
  • véhicule (2 ou 4 roues)
  • téléphone