Une présentation peut parfois avoir un résultat totalement différent de celui auquel vous aviez pensé auparavant. Par exemple, la dernière fois, c’était une présentation d’un collègue. Dans le cadre de sa discipline ferroviaire, il a fait une présentation aux collègues « civils ». En tant que participant, la question suivante a été posée : « Que savez-vous du monde ferroviaire ? Les termes intelligents se sont succédé, mais le plus intelligent est venu d’une secrétaire, à savoir les dysfonctionnements. Cela a rendu tangible tout ce qui a été couvert dans cette présentation. Les différents termes, tels que innovation, vision de l’avenir, collaboration, gestion des actifs, gestion des données, contrôle et sécurité et collaboration, servent tous un même objectif, à savoir garantir que les usagers des chemins de fer se rendent d’un point A à un point B sans aucune perturbation.

Un exemple technique

Les connaisseurs savent qu’en plus de transporter et de guider les véhicules, la voie est également responsable du guidage des signaux et du courant de retour. À cette fin, la voie est divisée en plusieurs sections de voie qui sont reliées entre elles par des signaux. Les sections de voie sont créées en séparant physiquement les rails les uns des autres au moyen d’une soudure dite de séparation électrique (soudure ES). Ce sont précisément ces soudures qui sont essentielles dans le fonctionnement du système de voies et qui nécessitent l’attention nécessaire. Le fonctionnement de ces soudures détermine si les trains peuvent ou non être détectés dans les différentes sections de la voie.

Les conditions-cadres forcent l’innovation

Ce qu’il y a de bien à cette époque, c’est de sentir que tout est connecté, en un mot, l’intégrité. Comme la liberté contractuelle s’accroît, il est essentiel de mettre en place les cadres nécessaires. À l’heure actuelle, cela se traduit souvent par des contrats serrés qui obligent les entrepreneurs à faire preuve d’innovation. Bien que l’expérience d’un architecte puisse révéler le contraire, il a le sentiment que les entrepreneurs ferroviaires s’en sortent bien.

L’exemple technique dans les conditions préalables

En raison de la grande disponibilité et des mesures de sécurité strictes, non seulement les soudures ES, mais aussi les interrupteurs, pris à titre d’exemple, ne peuvent plus tous être contrôlés manuellement. Il n’y a tout simplement plus de temps pour se conformer aux règlements et aux conditions du contrat. Cela se traduit par des innovations afin de pouvoir remplir les conditions fixées. Ce qu’il faut pour cela, par exemple, un traitement plus intelligent des inspections, une maintenance plus rapide, un travail à distance plus important, l’analyse des tendances, etc. Cela offre également plusieurs autres avantages. Lorsqu’il n’y a plus de temps pour vérifier tous les points et les soudures de l’ouvrage, il faut le traiter intelligemment. Par exemple, l’inspection peut être effectuée à distance, au moyen de trains d’inspection vidéo, avec des caméras, mais peut également être effectuée lors de réparations sur une section de voie en l’incluant dans les instructions de travail. Ici, beaucoup de données sont générées, les données des différents formulaires d’inspection, qu’ils soient manuels au travail ou à distance, doivent être combinées. Grâce à ces données, il est possible de savoir où l’entretien est nécessaire, ou peut être attendu, et de planifier où les équipes d’entretien doivent se rendre. Plus il y a de données disponibles, plus on peut en tirer profit. Par exemple, ces données peuvent être utilisées pour déterminer les tendances du comportement de certains composants liés au rail. Cela permet de contrôler la durée de vie prévue des composants, et de les entretenir ou de les remplacer de manière préventive, par exemple.

Le résultat : l’innovation

La gestion des actifs se traduit par l’optimisation de la maintenance et l’augmentation de la disponibilité des voies. Effectuer l’entretien uniquement lorsque c’est nécessaire, et non de façon routinière, et remplacer les pièces avant que les pannes ne se produisent, ce qui réduit la nécessité de recourir à des équipes de dépannage coûteuses pour intervenir. Outre une voie plus sûre et plus fiable, cela permet également de réduire les coûts. L’utilisation intelligente des données recueillies permet aux entrepreneurs ferroviaires de continuer à innover et à se démarquer de la concurrence. Le client peut également utiliser ces données pour comparer les performances des différents contractants et éventuellement accorder des remises dans les nouveaux contrats en cas de bonnes performances dans le passé.

Investir dans des innovations non imposées

Mais les mesures de sécurité de plus en plus strictes vous obligent aussi à innover. Par rapport à la construction routière, des mesures de sécurité strictes s’appliquent aux travaux sur et à proximité des voies ferrées. La mise hors service de la voie nécessite que les mesures nécessaires soient prises sur le tronçon de voie. Pour ce faire, il faut mettre la voie hors service et cela prend du temps. Un entrepreneur peut choisir d’avoir des lances dites de court-circuit en permanence sur la voie. Avec n’importe quel type d’inspection ou d’entretien, il est facile et rapide de mettre la voie hors service en toute sécurité. Les lances de court-circuit influencent le système de circulation de la voie de telle sorte qu’il semble y avoir un train dans la section de voie, ce qui fait que les signaux deviennent rouges et que les travaux peuvent être effectués en toute sécurité. Un entrepreneur peut également investir dans des feux dans les sections de voie qui indiquent si une section de voie a été mise hors service, ce qui est utile lorsqu’on travaille dans une gare de triage.

La force réside dans la prise en compte du lien

Avec le recul, il est amusant de pouvoir conclure que sur la base du sujet concret du secrétaire, ces ennuyeuses perturbations, diverses tendances dans le monde ferroviaire ont émergé. Frustration, contrats serrés, réglementations strictes, tout est nécessaire pour vous faire comprendre que le résultat optimal n’est possible qu’en considérant chaque chose dans son contexte. Que ce soit simplement le plus complexe, mais il y a un certain nombre d’exemples simples, tels que la réalisation d’inspections en cours d’exploitation, l’investissement dans des mesures de sécurité et le regroupement des données, montrent qu’une réflexion intégrale entraîne de grands avantages pour le monde ferroviaire.