Le métier du coursier est tout simplement exigeant. Ce type de travail demande une implication totale ; autant sur le point de vue physique que psychologique. Aussi, il incombe autant à celui qui l’exerce qu’à celui qui emploie, de connaître les risques encourus. De cette manière, il sera plus facile de prévenir les conséquences qui pourraient être irrémédiables.

On peut distinguer 4 formes de risques en rapport avec le métier de coursier, ce sont :

  • les chutes ;
  • les problèmes venant des moyens de locomotion ;
  • les risques liés à l’environnement urbain ;
  • les soucis psychologiques ;

Les chutes

Les chutes de plain-pied font partie des risques professionnels liés au métier du coursier. Elles peuvent avoir plusieurs causes :

  • les faux-pas ;
  • les marches d’escalier ;
  • les trottoirs ;
  • les sols glissants ;
  • les verglas ;
  • les descentes de véhicules.

Suite à une chute, il se peut que le coursier ait :

  • des lésions cutanées ;
  • des lésions internes ;
  • des lésions ostéoarticulaires ;
  • des plaies cutanées ;
  • des hémorragies.

Les moyens de locomotion

Le métier de coursier s’effectue principalement sur (ou dans) un véhicule. Qu’il s’agisse de 2 ou de 4 roues, conduire et rester sur un moyen de locomotion pour une longue durée peuvent avoir des conséquences néfastes pour la santé ; étant essentiellement dues aux postures adoptées trop longtemps et aux vibrations du véhicule :

  • sciatiques ;
  • douleurs articulaires ;
  • dorsalgies ;
  • engourdissement des jambes ;
  • cervicalgies ;
  • troubles vertébraux ;

L’environnement urbain

D’ordre général, le métier de coursier s’effectue en zone urbaine et consiste à acheminer un paquet, un pli, une commande ou une marchandise d’un point à un autre, sur une distance relativement courte.

Son lieu de travail expose donc le coursier aux risques professionnels liés au métier du coursier ; conséquences de la pollution :

  • maux de tête ;
  • irritation de la gorge et des yeux ;
  • allergies ;
  • asthme ;
  • cancer ;

Les soucis psychologiques

Le métier de coursier présente un risque psychologique engendré principalement par le stress. En effet, lors de ses tournées ou de ses courses, il n’est pas à l’abri :

  • des délais contraignants ;
  • des criminels ;
  • des nuisances sonores et bruits de la circulation ;
  • des horaires non fixes ;
  • des réactions du client ;
  • de la circulation.