Lors du remorquage d’un véhicule, il y a de nombreux aspects à prendre en compte pour s’assurer de ne pas endommager le véhicule. De nombreuses personnes ont souvent peur d’être remorquées, faute d’expérience. Toutefois, s’il devait arriver que votre propre véhicule nécessite d’être remorqué en raison d’un défaut technique ou d’un accident, vous devez être informé à l’avance de divers aspects afin de pouvoir agir rapidement et correctement.

Informations générales sur le remorquage

En général, le StVO stipule que le remorquage n’est officiellement autorisé que dans les situations d’urgence, lorsque la voiture ne peut plus être réparée à l’endroit de la panne. Un défaut électronique ou du moteur justifie le remorquage, mais pas une « panne » due à un défaut de carburant. Le remorquage est également autorisé si la voiture est assurée et encore immatriculée.

Aspects techniques

Outre les côtés juridiques, il faut également tenir compte des points techniques, en veillant à ce que le véhicule ne soit pas endommagée lors du remorquage.

L’un des aspects les plus importants est que la clé dans la serrure ou l’allumage du véhicule doit se trouver à un niveau où le verrouillage du volant ne peut pas s’enclencher accidentellement pendant le remorquage. En outre, le câble ou la barre de remorquage doit être adapté au poids de la voiture. Le véhicule tracteur ne doit pas être plus léger que le celui à tracter.

Lors du remorquage, vous avez deux possibilités : soit vous utilisez une corde, soit vous utilisez un poteau. Les experts de nombreuses entreprises conseillent l’utilisation d’une barre de remorquage, car elle est rigide, contrairement à une corde. Cela présente l’avantage que la distance entre les voitures reste toujours la même, ce qui est particulièrement utile lorsque la puissance de freinage de l’auto à remorquer est perdue, ou que la direction assistée ne fonctionne pas correctement. Avec un câble de remorquage, le véhicule à tracter heurterait, dans le pire des cas, le tracteur.

Les inconvénients de la barre de remorquage sont qu’elle est beaucoup plus chère et aussi beaucoup plus lourde – un câble de remorquage peut souvent être transporté dans le coffre pour gagner de la place.

Si vous devez choisir la corde de remorquage, vous devez y accoler un drapeau. En outre, les câbles ou les barres de remorquage ne doivent jamais être simplement fixés à une partie quelconque de l’auto, mais uniquement aux crochets prévus à cet effet. En cas de doute, vous trouverez des informations plus détaillées dans le manuel de votre véhicule.

Permis de conduire

Selon la loi, le conducteur du véhicule remorqué n’a pas besoin de permis de conduire, mais doit seulement être âgé d’au moins 15 ans. L’ADAC recommande qu’aujourd’hui, seuls les conducteurs expérimentés conduisent lors du remorquage. Cette opération est aussi difficile pour les conducteurs, car les changements de direction ne peuvent pas être indiqués par le clignotant, ce qui est dû au fait que les feux de détresse doivent être allumés en permanence. Les experts recommandent d’indiquer les changements de direction avec les mains et les bras si possible (ouvrir les fenêtres).

Sécurité

Si les feux de détresse ne fonctionnent même pas en cas de panne totale, le remorquage conventionnel n’est pas autorisé. Le clignotant d’avertissement de danger doit fonctionner en permanence. En outre, un triangle de signalisation doit être installé à l’arrière de la voiture pour alerter les autres usagers de la route de cette situation particulière.

Remorquer des voitures automatiques ?

Techniquement parlant, le remorquage n’est pas un problème avec les voitures habituelles, mais il est différent avec les voitures automatiques. Si, toutefois, une automatique doit absolument être remorquée, il faut engager la transmission sur N dans le véhicule. À ce stade également, le remorquage d’un tel véhicule n’est possible que sur quelques kilomètres. Seules quelques automatiques disposent d’un « mode de remorquage » spécial, dans lequel la liaison entre l’essieu moteur et la boîte de vitesses est coupée.

Remorquer des voitures électriques ?

Les voitures électriques ne doivent en aucun cas être remorquées. Le remorquage provoque un mouvement dans l’essieu, qui génère alors de l’électricité qui n’est pas utilisée pour la conduite, comme c’est normalement le cas, mais qui se retrouve dans la batterie. Dans le pire des cas, la batterie peut prendre feu, causant des dommages considérables pendant le remorquage.